Le déroulement d’un « POC » ServiceNav

Retour à l’actualité

Définition du « Proof Of Concept », plus connu par son Acronyme « POC »

Le processus de sélection d’un éditeur de logiciel est une étape clé dans le choix d’implémentation d’un outil IT. Entre le besoin initial, les présentations d’outils prêts à l’emploi, les démonstrations et la mise en production, le « Proof Of Concept » est une étape nécessaire pour la comparaison et le choix de l’outil répondant le mieux aux exigences et s’intégrant le mieux dans le SI.

Un POC, doit s’utiliser comme une étape du projet d’implémentation. Il permet au comité d’évaluation de se focaliser sur la compréhension réelle des capacités de l’outil et de l’éditeur. Dans le cycle d’achat, l’étape du POC permet à l’entreprise de faire le focus sur les sujets clés, de créer les conditions d’une meilleure adoption par la communauté des utilisateurs, d’initier le changement, d’implémenter les bonnes pratiques et de poser les bases d’un déploiement réussi.

Le déroulé d’un POC

Tout commence par le cadrage du POC.

Cette étape permet de cadrer le périmètre du POC afin de pouvoir tester la solution dans les meilleures conditions. Le comité d’évaluation pourra donner les sujets clés et/ou rédhibitoires pour le choix de la solution. COSERVIT proposera des mises en situations adaptées au contexte final. Une fois le cadrage effectué, le POC permettra de positionner ServiceNav face a l’ensemble des situations fixées et obligatoire pour la validation.
En règle générale, les POC de ServiceNav sont déployés sur un périmètre réduit du SI en production. ServiceNav étant une solution de supervision « Agentless », elle écoute et fait de la lecture d’API et des remontées matérielles et logicielles. Elle n’impacte par le fonctionnement normal et permet donc d’analyser des données réelles afin de pouvoir se positionner face à des situations d’exploitation en production.

Le Kick-Off

A l’issue de ce cadrage, le POC suit un processus Projet et commence donc par un kick-off.

Le rôle du kick-off permet d’identifier le consultant en charge du POC, et de prendre connaissance/ajuster le planning proposé par ce dernier. Pour le consultant, c’est l’occasion de présenter les prérequis techniques (dimensionnement des VM, prérequis sur équipements à superviser , …) et de présenter son planning, en fonction des contraintes techniques et organisationnelles.

Le Déploiement

Suite au kickoff et à la fourniture de/des VM par le client, l’installation de la ServiceNav Box est réalisée. Son rôle sera de collecter les données sur les équipements et services supervisés.

A l’issue de cette installation, un travail de recensement du parc à superviser (défini lors du cadrage) est effectué par le chef de projet client et le consultant.

Le consultant introduit ici des bonnes pratiques, qui seront profitables sur le long terme :

  • Renseigner les comptes de supervision au plus haut niveau possible
  • Normaliser le nommage
  • Définir des étiquettes sur les équipements si cela est pertinent
  • Ne mettre en supervision que ce qui est nécessaire

A cette étape, l’outil de supervision est peuplé, il devient possible d’affiner les contrôles (seuils, arguments) et de définir des politiques de notification.

L’enjeu est ici de réduire le « bruit » et les faux positifs :

  • Ne notifier que les alertes majeures, et sur des contacts adaptés
  • Définir des seuils adéquats

Une fois ce travail effectué, il convient de réaliser un travail d’analyse des services utilisateurs, des météos et des besoins en reporting (Rapports et Tableaux de Bord).

Il s’agit ici d’identifier des regroupements d’équipements et services, afin de constituer des services utilisateurs, qui permettront une supervision haut niveau, qui pourra être partagée à des utilisateurs finaux via la météo des services.

Une fois cette architecture en place, la supervision est opérationnelle. Il reste à identifier avec les utilisateurs opérationnels et managers les besoins en reporting, et le mode de suivi (écran TV, PC, rapports PDF mail) afin de définir des tableaux de bords et rapports adaptés.

La validation du POC

Une fois le POC implémenté, toutes les situations définies lors du cadrage auront été testées. Leur résultat orientera donc la validation ou le rejet de la solution

Combien de temps dois-je réserver ?

Le produit ServiceNav est optimisé et nos consultants formés pour que le déploiement de votre supervision soit le plus efficace et rapide possible, en restant hautement qualitatif. Quelques jours suffisent pour mettre en supervision un parc et créer les premiers tableaux de bords et services utilisateurs, lorsque les prérequis sont conformes.

Une fois la solution déployée, la faire vivre est également aisé, par les nombreuses fonctionnalités de traitement de masse, l’approche par modèles (services et équipements), et une plateforme d’assistance efficace et réactive.

Dans le cadre d’un POC, le temps de mise a disposition de notre outil Service Nav est généralement d’un mois.

 

Team Leader de l’équipe BU sur le produit ServiceNav, ma priorité est la satisfaction de nos clients. Passionné depuis de longues années par les objets connectés et les nouvelles technologies, je mets en œuvre leur supervision au quotidien.

Articles les plus récents

2/8/19

La surveillance de votre réseau avec ServiceNav

La supervision réseau fait référence à la surveillance du bon fonctionnement des réseaux informatiques et des services informatiques connectés sur ces réseaux. La surveillance du… Lire la suite

22/7/19

ServiceNav 4.4 – Evolutions de la frise temporelle, ergonomie enrichie

A la rentrée, découvrez les dernières nouveautés ServiceNav (versions 4.2 à 4.4) lors de nos webinaires produit : 02/09/2019 – 14:00 05/09/2019 – 11:00 En… Lire la suite

27/6/19

Superviser Azure IaaS, Azure PaaS et son IT Interne : Cas Pratique

L’IT des entreprises est de plus en plus hétéroclite avec des briques en Interne (legacy) et des briques hébergées par des fournisseurs tiers (Cloud). La… Lire la suite