Comment utiliser le rapport d’exploitation ?

Retour à l’actualité

L’objectif du rapport est de pouvoir mettre en avant les équipements et/ou services d’un ou plusieurs équipements qui présentent régulièrement des alertes.

Il est donc nécessaire de visualiser les équipements/services unitaires qui sont régulièrement en alerte et de cette façon réduire les alertes de supervision ou les faux positifs.

Pour cela, nous allons nous intéresser au rapport suivant : Résumé des informations d’exploitation.

Utilisation du rapport

Ce rapport est disponible dans le menu Configuration / Reporting.

Paramètre du rapport :
– Type reporting :
Titre : le titre du rapport
Visibilité : rendre ce rapport public ou le conserver en privé
Type d’exploitation : choisir Rapport
Modèle de contenu : prendre le template « Résumé des informations d’exploitation »
Période d’analyse : choisir le nombre de jours à analyser 7, 30 ou 90 jours
Jusqu’au : date de fin de l’analyse. Ex : 16/09/2018 avec une période de 7 jours. Je vais analyser les 7 jours précédents le 16/09/2018. Terminant x jours avant la génération du rapport : si vous utilisez ce rapport en envoi programmé. Ex : le rapport est hebdomadaire tous les lundis.

L’analyse sera effectuée sur les x jours précédents le lundi.

Société / Site : Renseigner le filtre souhaité

Equipement : Renseigner les filtres souhaités

Ici nous prenons uniquement les serveurs Windows

Services : Renseigner les filtres souhaités

Ici je recherche uniquement pour l’espace disque.

Politique d’envoi : Renseigner les filtres souhaités

Cas d’usage – Nettoyer des faux positifs

Objectif : éliminer les faux positifs qui ont été signalés dans l’analyse.

Nous allons donc exécuter le rapport manuellement et l’analyser dans Excel. Pour cela, dans le menu Supervision / Rapports, sélectionner  le rapport et cliquer sur le bouton en jaune ici dans la capture d’écran

Analyse du fichier généré

Le fichier résultant est au format Excel et comporte les colonnes suivantes :
– Partenaire/Client
– Société/Site
– Equipement
– Service unitaire
– Taux de disponibilité
– Objectif
– Nombre de passages en critique
– Nombre de passages en alerte
– Nombre de passages en inconnu
– Nombre de passages en indéterminé
– Temps en critique
– Temps en critique (en secondes)
– Temps en Alerte
– Temps en Alerte (en secondes)
– Temps en inconnu
– Temps en inconnu (en secondes)
– Temps en indéterminé
– Temps en indéterminé (en secondes)

Ce qui nous intéresse le plus sera le nombre de passages en état critique.

Ici, je remarque que mon Disk-space a changé d’état 11 fois sur la période défini dans mon rapport.

Vérification depuis ServiceNav

Lorsque je regarde mes seuils je m’aperçois qu’ils sont trop bas d’où le passage en critique

Je vais donc les adapter pour éviter d’avoir des notifications sur ce contrôle.

Ce rapport est donc très utile pour avoir une vue synthétique des services ou équipements qui changent d’état régulièrement. Il permet d’adapter ses seuils en fonction de l’analyse réalisée.

Consultant Senior sur le produit ServiceNav, accompagner nos clients dans leurs transformations fait partie de ma mission. Après plusieurs années passées dans l’exploitation des systèmes d’information, je mets en œuvre leur supervision au quotidien et participe à l’amélioration continue de notre logiciel.

Articles les plus récents

18/4/19

ServiceNav, son application mobile et les astreintes

De plus en plus de systèmes d’informations fonctionnent 24h sur 24, et les plages horaires d’usages des applications n’arrêtent pas d’augmenter. En cause ? Une… Lire la suite

16/4/19

NoSQL, moteur de la supervision

NoSQL : pourquoi ? NoSQL, ou Not Only SQL, désigne une famille de systèmes de gestion de bases de données (SGBD) fondamentalement différents des SGBD relationnelles… Lire la suite

12/4/19

decouverte servicenav

10 bonnes raisons de superviser son SI

En tant que Responsable du Système d’information, l’une des missions incontournables est de maintenir en conditions opérationnelles son parc informatique et son infrastructure. La solution… Lire la suite