L’utilité du module de recensement

Retour à l’actualité

ServiceNav propose un module dans l’outil pour effectuer un recensement de son parc informatique.

Il peut être utilisé pour consulter des informations générales sur les machines (adresse IP, type, nom, services en fonctionnement, protocole de supervision actif, etc…), ou mettre des équipements en supervision.

L’intérêt est de découvrir automatiquement les équipements de son réseau afin d’accélérer la mise en supervision.

Les services découverts sont les partitions disques et les ports réseaux des équipements.

 

Principe de fonctionnement du module de recensement

Le recensement incorpore dans son algorithme principal l’exploitation de données brutes retournées par des outils open-source et des protocoles de découvertes réseaux (NMAP, SNMP, WMI…).
Le diagramme ci-dessous montre l’enchaînement des opérations effectuées pour chaque adresse IP appartenant à la plage cible de découverte.

Prérequis pour l’utilisation :

Il faut configurer les 2 comptes de supervision suivants :

– Windows Admin (pour permettre une lecture des compteurs WMI)
– Communauté SNMP et SNMPv3

Cas d’usage – Réaliser un recensement

Nous allons ici recenser un poste fixe et le mettre en supervision avec les services découverts automatiquement.
La documentation complète est disponible ici => http://coservit.com/servicenav/fr/documentation/realiser-un-recensement/

Le lancement d’un recensement s’effectue à partir du bouton Recenser.

Il suffit de renseigner la plage d’adresses ou de lister les adresses à recenser en les séparant par une virgule.
Rq : Il n’est pas possible d’utiliser des noms DNS.

L’onglet Compte permet de vérifier les prérequis sur les comptes Windows Admin et SNMP.
Par défaut ils sont hérités des comptes de supervision du site et il est possible de les surcharger lors du recensement.

Cliquer sur le bouton Valider permet de lancer le recensement. Dès lors, une barre de progression apparaît. Celle-ci est automatiquement rafraîchie toutes les 15 secondes. Cela permet d’évaluer la vitesse d’avancement du recensement.

Résultat du recensement

Le tableau des résultats est l’élément central du module de recensement. Il permet de consulter et exploiter les données remontées par la découverte du réseau.

Dans le résultat affiché, nous pouvons observer le statut des 3 protocoles testés
ping : Le boitier de supervision est capable de pinger l’équipement
snmp : Le boitier de supervision peut interroger la mib de l’équipement.
wmi : Le boitier de supervision peut effectuer une connexion wmi sur les serveurs Windows.

Par défaut les partitions sont découvertes par le protocole SNMP ainsi que les ports réseaux.

Exemple :

Le recensement permet donc de rajouter automatiquement des points de contrôle sur les équipements pour lesquels le SNMP fonctionne.
Cela est très intéressant notamment lors de la supervision de switch qui possède de nombreuses interfaces réseaux.
Si le protocole SNMP est en statut CRITIQUE (Rouge) alors aucun service n’est découvert.

La bonne pratique est de comprendre pourquoi le statut n’est pas OK avant de mettre en supervision l’équipement.

Une fois le recensement terminé il est donc possible de mettre en supervision l’équipement.

Pour cela sélectionner l’équipement et cliquer sur le bouton

Si aucun modèle n’est appliqué lors de la mise en supervision et que la case à cocher « Ajouter les services découverts automatiquement » est cochée alors les partitions et les interfaces seront ajoutées automatiquement.

PS : Dans certaines situations la découverte des ports et des partitions n’est pas utilisée, notamment si les équipements ont toujours la même configuration. Il est alors possible de créer des modèles qui seront appliqués aux équipements sans mettre en supervision les éléments découverts automatiquement.

Résultat dans l’exploitation technique

Lorsque l’équipement est ajouté en supervision le résultat est le suivant :

Cas d’usage – Réaliser un recensement suite à un changement dans son infrastructure

Lorsque un changement est réalisé sur un des équipements déjà supervisé, certains points de contrôles ne sont pas visibles ou ne fonctionnent plus dans l’exploitation technique.

Cela peut être le rajout d’une carte réseau, d’un disque ou d’une partition.

Exemple de scénario : Je déplace une VM d’un ESX sur un autre lors d’une maintenance.

La VM présente dans la supervision m’indique une alerte ou un état inconnu au niveau de sa carte réseau.

Lorsque je regarde le paramétrage du service « Network Traffic VMware Virtual Ethernet Adapter for VMnet1 » le numéro d’interface est le n° 27


Comme je ne connais pas le n° d’interface attribué suite au déplacement de ma VM, je vais donc utiliser le module de recensement pour rechercher ce numéro.

Je vais donc dans le module de recensement et je vais de nouveau recenser ma machine (même si celle-ci est déjà en supervision)

Je vois donc le numéro à changer. Dans ce cas, il me faut donc remplacer l’interface 27 par l’interface 12 dans le paramétrage du service.

Mon contrôle est de nouveau opérationnel.

Consultant Senior sur le produit ServiceNav, accompagner nos clients dans leurs transformations fait partie de ma mission. Après plusieurs années passées dans l’exploitation des systèmes d’information, je mets en œuvre leur supervision au quotidien et participe à l’amélioration continue de notre logiciel.

Articles les plus récents

12/7/18

SaaS ou On-Premise : Les coûts visibles contre les coûts cachés

Nous avons vu dans notre précédent article sur le sujet, les avantages et inconvénients des solutions SaaS et On-Premise. Le coût des licences figure toujours… Lire la suite

6/7/18

ServiceNav 3.18 – Métriques sur le Dashboard MAP – RGPD – Nouveautés/Evolutions plug-ins

Découvrez les nouveautés des versions 3.17 et 3.18, pendant notre WEBINAR  Deux dates possibles, inscrivez-vous tant qu’il reste des places ! 19/07 – INSCRIPTION 24/07… Lire la suite

26/6/18

Supervision et infrastructure hybride

À l’heure où les entreprises doivent faire face à des flux de données de plus en plus importants et des problématiques sécuritaires, les infrastructures hybrides,… Lire la suite